Départ en fanfare pour la Périgourdine

Publié le

Rarámuri - Les pieds qui courent

Comme chaque année, le PNA avait inscrit au calendrier des courses hors stade son traditionnel trail de printemps, avec ses deux parcours déjà bien rodés sur 6 km (la Salamandre) et 12 km (la Sarladaise). Seul le sens de la course a été inversé pour chambouler un peu les habitudes.

Mais la grosse nouveauté attendue était l’inauguration d’un nouveau tracé, plus long, plus exigeant (26,5 km – 900 D+) et plus riche en terme de patrimoine et de paysages, que nous avons eu l’occasion de présenter en détail.

Après un rendez-vous raté en 2015, la Périgourdine est donc née et bien née, grâce à l’imagination et l’énergie d’Alain COUDERC. Il faut dire qu’il y a mis du coeur à l’ouvrage, de la conception à la réalisation, ne ménageant pas ses efforts pour vérifier le balisage quelques heures encore avant la course.

Et, malgré les coïncidences de calendrier qui ont voulu que la BVB (Brantôme-Valeuil-Bourdeilles) se déroule…

Voir l’article original 652 mots de plus