Trail d’Astérius (St Astier) le compte-rendu de Cédric

Publié le

DSC00077Voici un petit compte-rendu de Cédric Dumonteil, sur le trail d’Astérius, auquel il a participé et qui s’est déroulé à Saint Astier le dimanche 17/11/2013.

« Départ à 6h pour 58 km et près de 1400 m de D+, à la lampe frontale, accompagné d’une centaine de courageux.

Température proche de zéro, terrain très gras mais avec assez peu de passages techniques.

Après le départ, un groupe de quatre ou cinq coureurs se détache jusqu’au 10ème kilomètre environ. Je suis – un peu trop bien – en retrait au sein d’un groupe de trois coureurs et nous sommes victimes d’une erreur de parcours.

Retour en arrière forcé qui provoque un regroupement général de l’ensemble du peloton de coureurs.

Au fil des kilomètres qui suivent les écarts se creusent à nouveau, le soleil commence à se lever et il est plus aisé d’évoluer dans les chemins forestiers.

Je finis par rejoindre un coureur qui évolue à une allure qui me convient. Nous courons ensemble plusieurs kilomètres mais finalement un peu avant la mi-course il ralentit et me laisse filer.

Un peu plus tard je rejoins un autre coureur et là encore nous courons ensemble un moment. Mais le scénario précédent se reproduit, il finit également par ralentir et je file à nouveau.

Le parcours est plaisant et les kilomètres défilent tranquillement. Au hasard d’un pointage j’apprends que je suis 4ème.

J’ai négligé les deux premiers ravitaillements et l’arrivée du dernier ravitaillement vers le 42ème km est bienvenue et me sauve d’une hypoglycémie certaine. J’en profite pour me ravitailler correctement en m’arrêtant, quasiment pour la première fois depuis mon départ.

Je cours seul désormais et je ne vois personne devant ou derrière moi, même sur les passages dégagés où on voit loin.

Au gré d’un dernier pointage j’apprends que je suis 3ème désormais, alors que je n’ai dépassé personne depuis plusieurs kilomètres. J’en conclus qu’un coureur à l’avant a abandonné. J’apprendrai plus tard qu’il a été victime d’un débalisage sauvage.

Ce dernier ravaitaillement m’a redonné de l’énergie, je concède malgré tout quelques brefs moments de marche dans les passages trop pentus.

Au passage du 50ème je sais que le parcours est descendant sur le final et que, sauf accident de parcours, je finirai la course en conservant ma position.

Je franchis la ligne d’arrivée, dans un état de fraîcheur correct, en un peu plus de 5h08′ de course pour 59km300 de course selon mon relevé GPS.

La course est remportée par Guillaume Vimeney en 4h55 (traileur de haut niveau, vainqueur récent du marathon des Villages en 2h37), suivi de Jean Marie Ramond (déjà second lors de la précédente édition de l’Astérius et vainqueur récent du trail Montagrier 32 km) et je complète ce podium, un peu par hasard, grâce à un fait de course. »

http://www.sudouest.fr/2013/11/14/trails-du-dimanche-1228573-2247.php

http://www.sudouest.fr/2013/11/20/ils-etaient-plus-de-600-1234493-2247.php

http://www.lepape-info.com/calendrier-des-courses/4303/saint-astier/trail-de-saint-astier/2013

DSC00042%27